Catégorie

La tablée

La tablée

Croquettes de thon et patates douces

Croquettes de thon et patates douces

Je ne sais pas si c’est le temps qui travestit mes souvenirs, mais il me semble que j’ai mangé très souvent des croquettes de poisson en bas âge. Ce n’était pas un problème pour moi qui les adoraient, surtout sous une montagne de ketchup, mais encore fallait-il qu’elles soient rondes. Non pas parce que leur forme circulaire ravissait davantage mon oeil que les bâtonnets, mais parce que celles-ci, contrairement aux autres, était faites à partir de purée de pomme de terre. Poursuivre la lecture

La tablée

Beurre de pomme aux pruneaux (sans sucre ajouté)

Beurre de pomme aux pruneaux

Sans être obsédée par l’apport calorifique et nutritionnel des aliments, j’y porte une attention assez constante et je tâche de faire des choix qui soient sains pour notre famille. Cela dit, ces derniers temps, je me suis surprise à faire preuve d’un lâcher-prise qui nous aura valu certains extras dans le garde-manger. Je ne suis pas allée jusqu’à acheter du Nutella (l’incarnation du mal selon moi), mais disons que j’ai donné dans le sel et le sucre ajouté avec un certain détachement. Il m’apparait maintenant opportun, avec l’arrivée de l’automne, de retrouver une certaine discipline, mais pas au prix d’une perte de plaisir, mes enfants ne me le pardonneraient pas. Ce beurre de pomme, qu’ils mangeaient à la cuillère tel de la crème glacée, est un premier pas dans la bonne direction.
Poursuivre la lecture

La tablée

Soupe poulet et riz

Soupe poulet et riz

Mon amoureux et moi avons passé un été dont nous nous rappellerons longtemps. Équipés d’un mois et demi de vacances chacun et habités d’un enthousiasme débordant devant le déménagement et le chantier qui nous attendaient, nous ne nous doutions pas de la somme de travail, d’énergie et de patience dont il faudrait se doter pour transiger avec l’entrepreneur, les délais, les dépenses et, surtout, avec les enfants. Nos deux amours ont d’ailleurs dû fréquenter la garderie bien au-delà de ce que nous avions prévu et du raisonnable en période estivale. Nous étions convaincus à tort que les travaux iraient rondement et que nous aurions forcément du temps pour nous amuser en famille avant que ne reprenne le travail et que notre grande ne fasse son entrée à la maternelle, surtout. Poursuivre la lecture

La tablée

Champignons au gras de canard et au porto

Champignons aux gras de canard et porto

Lorsque je cuisine ces champignons, mon fils tourne autour de moi comme un lion en cage. À la seconde où j’en porte un à ma bouche, il me lance un adorable et fébrile: « E veut goûter moi aussi! ». D’ailleurs, j’ai pris l’habitude de doubler la recette puisque lui seul en mange la moitié, dont le quart à même la poêle.  Poursuivre la lecture

La tablée

Parmentier aux fruits de mer, maïs et fromage bleu

Parmentier de fruits de mer, maïs et gorgonzola

Dans ma famille, nous ne prenions pas la peine de faire de mignonnes portions individuelles pour les coquilles Saint-Jacques puisque nous les servions tel un pâté chinois. Si je trouvais ça dommage à l’époque, je suis aujourd’hui d’avis que c’est une économie de temps appréciable et une heureuse façon de présenter un plat au joli look rustique. Poursuivre la lecture

La tablée

Avoine croustillante aux pacanes et aux dattes

granola-pacanes-et-dattesLa nouvelle année qui s’amorce me donne non seulement envie d’avoir une alimentation plus saine, mais surtout plus consciente. Si étant enfant je quittais systématiquement la table en dernier, il m’arrive aujourd’hui de terminer mon assiette en réalisant que je n’y ai pour ainsi dire même pas goûtée. Comme l’heure est au ralentissement dans plusieurs sphères de ma vie, je crois que le plan culinaire n’est pas à négliger, au contraire.

Poursuivre la lecture

La tablée

Simplissime crème de chou-fleur

C

Hier, lorsque j’ai fait une crème de chou-fleur, j’ai été bien exaspérée de constater que j’avais oublié d’y inclure une pomme de terre. Peu motivée à réaliser un beurre manié, je me suis remémorée avoir lu dans un livre de recettes (je serais bien embêtée de nommer lequel) qu’un potage de chou-fleur pouvait être réalisé sans quelqu’épaississant que ce soit. Bien que j’aie tenté la chose à reculons, ça m’a valu une délicieuse et soyeuse crème de chou-fleur, la meilleure que j’ai cuisinée à ce jour en fait. Au-delà de l’absence de pomme de terre, c’était la première fois que j’employais un bouillon de poulet maison fait à base de carcasses BBQ. À refaire.  Poursuivre la lecture

La tablée

Beurre de pomme au romarin

beurre_pommes_romarinChaque fois que des pommes d’automne cuisent chez moi, l’odeur me replonge immanquablement en enfance. Je suis transportée dans la cuisine de ma grand-mère paternelle, fascinée par son chinois. Comme nous arrivions toujours après qu’elle ait fait ses compotes, je lui posais annuellement la même question (à moins que ce ne soit mes yeux interrogateurs qui l’aient fait) pour qu’elle en vienne, traditionnellement, à m’expliquer comment elle procédait. Je ne sais pas si c’est un jeu de mon imagination, mais je crois bien qu’un jour je l’ai vu faire. Si ma mémoire est bonne (et fidèle), je ne mesurais pas ma chance. 
Poursuivre la lecture