Sous mon toit

La gratitude Ambre, la gratitude

Chalet JCartier

Il y a des jours où je suis vraiment lasse de me buter à des enfants avares du jouet, du temps, de la sucrerie, de l’activité, de l’attention qu’ils n’ont pas. Mon amoureux et moi sommes très portés vers nos enfants et bien enclins à leur donner satisfaction en général. Nous ne manquons pas de les gaver d’amour et de présence et, en ce sens, je crois qu’il est légitime que nous aspirions à nous recentrer sur nos besoins de temps à autre. Pourtant, avoir une conservation entre adultes, que dis-je, échanger trois mots entre nous, est devenu improbable. Rouler en voiture sans se retourner une demi-douzaine de fois la minute l’est tout autant. Et je ne parle même pas de la fréquence à laquelle nous devons nous justifier de ne pas être agenouillés à leurs côtés à bricoler une tour ou une piste de course.

Alors oui, ce soir je me suis mise en colère contre ma fille qui n’a pas su se satisfaire de la vingtaine de pages du « Martine » que nous lui avons lu. Je n’ai pas pu m’empêcher de souligner qu’en ce lundi, elle pouvait déjà se réjouir d’avoir passé une heure attablée avec son père devant un casse-tête plutôt que de tremper son joli popotin dans le bain qui l’attendait depuis trois lunes ou enfin depuis assez longtemps pour que mon fils qui y baignait déjà réclame 100 fois que je retire les « mousses d’orteils » qui s’y trouvaient pour cause de bas neufs. On sait combien c’est difficile à attraper ces trucs là.

Mal faite comme je suis, je me sens déjà coupable. Comprenez que je lui ai juré devant Dieu, ce n’est pas une figure de style, je l’ai fait le jour de son baptême, de ne jamais lui remettre devant le minois tout l’amour, le temps et les énergies que je comptais mettre à la rendre adulte, d’autant que cette enfant n’a en rien choisir de voir le jour. Alors, pour me remémorer mon engagement et lui redonner un petit souffle de jeunesse du même coup, je dépose ici la prière que je lui ai rédigé avec émotion alors qu’elle était encore toute petite.

Ambre il est à la fois simple et ardu de composer une prière pour toi. Facile parce que notre cœur de parents sait spontanément ce qu’il souhaite voir se concrétiser pour toi. Nous espérons que la joie, la santé et l’amour abondent dans ta vie. Que tu te réalises pleinement. Mais il est également ardu de te composer une prière parce que, ce que l’on te souhaite, ne correspond pas forcément à ce que tu recherches toi – à un niveau conscient ou non. Alors, notre cher amour, nous te souhaitons de trouver ce qui est bon pour toi. De trouver le courage, les guides et les réponses sur l’ensemble de ton parcours. Et de toujours trouver une famille pour t’encadrer.
De notre côté, nous nous engageons à faire partie de ton histoire en donnant le meilleur de nous, sans compter, sans redire. Nous serons près de toi quoiqu’il advienne. En terminant, nous t’invitons à te rappeler qu’une prière ne consiste pas qu’à demander, mais à exprimer sa gratitude. Donc, histoire de te donner l’exemple, aussi jeune sois-tu, nous tenons à exprimer la plus grande des reconnaissances à Dieu pour cette chance que nous avons de t’avoir parmi nous. Merci d’être dans nos vies. Tu nous combles de bonheur.

Vous pourriez aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Jeannine
    25 février 2018 à 20 h 01 min

    Wow beau texte et que dire de la chance qu’ont Ambre et Philibert de vous avoir comme parents. Nous voudrions ce qu’il y a de meilleur pour nos amours, mais il faut les laissez vivre leurs propres expériences et être là pour eux. Un vieux dicton dit: parent un jour, parent toujours. Parfois on les aime tellement que ça fait peur…

  • Commenter