Sous mon toit

Communément appelé amour

Communément appelé AmourJe ne le dis pas souvent, pas plus au principal concerné qu’à mon entourage, mais j’ai un amoureux extraordinaire – ce qui ne m’empêche pas de lui trouver des défauts et de décrier certains de ses comportements parfois incorrigibles (peu importe ma promptitude à souligner en quoi un changement de sa part serait bénéfique). Il n’en demeure pas moins que j’ai une chance plutôt inouïe de partager ma vie avec un homme qui fait preuve d’une patience rare à mon endroit bien que, malgré une certaine douceur et un tempérament en apparence assez égal à lui-même, il m’arrive d’avoir, appelons un chat un chat, un sale caractère.

Il a une façon étonnante de me renvoyer une image positive de moi-même, peu importe les circonstances. Si, par exemple, j’en venais à me plaindre de mon état de fatigue avancée et du fait que je suis démesurément lasse de voir à tout (ce qui n’est pas vrai vu l’ampleur de son investissement dans notre vie familiale et notre foyer), il m’écouterait patiemment en me disant tout doucement de prendre du temps pour moi comme il m’invite si souvent à le faire. Il ajouterait à ceci, le surlendemain, une superbe bague semi-précieuse qui me tiendrait supposément lieu de cadeau de fête des Mères, mais qu’il ne pourrait malheureusement résister à la tentation de m’offrir illico par le biais de ma fille à qui il aura dit, à mon attention : «Remets ceci à maman, pour lui rappeler à quel point elle est la meilleure mère qui soit. »

Je ne romance pas. C’est là un exemple parmi bien d’autres. Je ne compte plus les attentions, les « phrases à 100 piasses» et les colis ou les bouquets que j’ai reçus chez moi ou au travail (et je passe sous silence mon trentième anniversaire surprise…). Il est tout enclin à m’offrir mer et monde (lire souliers et sacoche) et, je l’avoue, je suis assez encline à le laisser faire.

Nous ne sommes pas un couple parfait pour autant, je dirais même loin de là, mais on tient la route (qui a plus souvent qu’autrement été jalonnée d’obstacles), en grande partie grâce à lui et au soin qu’il met à me faire sentir unique et inspirante. J’ai partagé ma vie avec suffisamment d’hommes pour savoir que c’est un modèle rare, je ne me féliciterai d’ailleurs jamais assez d’en avoir fait le père de mes enfants.

Vous pourriez aimer

1 Commentaire

  • Répondre
    Jeannine
    5 août 2016 à 10 h 01 min

    Wow’💖 tellement contente pour toi et je sais par expérience que ses hommes là sont rares et qu’il faut en être fière. Moi je suis heureuse que Christian soit mon gendre et je vous aime beaucoup.
    L’importance de bien communiquez dans une vie de couple et de se sentir comme une princesse avec un homme qui te soutien dans une vie qui va vite et même très vite .

  • Commenter